Être auto-entrepreneur, ce qu’il faut savoir

3
Un homme auto-entrepreneur

Cela fait un moment que vous y pensez mais vous le savez : vous ne pouvez vous épanouir qu’en arpentant votre propre chemin. Après vous être renseigné sur les différents statuts d’entreprises vous souhaitez démarrer en tant qu’auto-entreprise. Il s’agit du statut le plus simple et qui peut être avantageux pour débuter. Avant de vous lancer, découvrez-en plus sur ce virage à 180 degrés.

Pourquoi être auto-entrepreneur ?

L’auto-entreprise est synonyme d’autonomie et de liberté pour bien des personnes. C’est une décision qui peut faire rêver ou susciter l’inquiétude. Dans tous les cas : ce n’est pas un long fleuve tranquille. Vous allez arpenter un chemin que vous méconnaissez et dans lequel il faut avoir une réelle motivation pour ne pas flancher au premier coup dur. Pour ces raisons, il faut vous questionner sur votre « Pourquoi ».

A voir aussi : Quels sont les différents types de planning ?

Les raisons peuvent être variées : véhiculer vos propres valeurs, acquérir une certaine liberté professionnelle, mettre en œuvre une idée, quitter le salariat, etc.

Toutefois, votre motivation ne peut pas être l’argent. Tout simplement parce que si votre seule ambition est celle-ci, vous n’allez pas réussir à affronter les obstacles qui viendront ponctuellement se dresser devant vous. Pour pouvoir passer au-dessus il est nécessaire de croire en soi et son projet.

A lire également : Comment construire un planning ?

L’asservissement de certains secteurs d’activités

Généralement, la notion de liberté dans l’auto-entreprise séduit. Toutefois, il va falloir en amont penser votre business plan. Vous n’avez peut-être plus de patron mais vous allez avoir des clients. Vous aurez des comptes à rendre à cette clientèle. Si vous n’avez pas une bonne organisation et si votre politique de prix n’est pas adaptée à vos besoins vous pouvez rapidement être submergés de travail. Qui dit submerger dit restriction de votre liberté.

Pour ces mêmes raisons, n’acceptez pas n’importe quelle mission et n’acceptez pas un trop grand nombre de missions. Vous devez être capable de gagner convenablement votre vie sans vous épuiser à la tâche.

Ce qui change pour vous

Bien entendu, si l’on parle d’auto-entrepreneuriat nous sommes forcés de passer par la case administrative. Il est recommandé de souscrire à une assurance auto-entrepreneurs. Selon les professions, elle est même obligatoire. N’hésitez pas à vous renseigner pour en savoir plus.

Il va falloir déclarer vos revenus à l’URSSAF mensuellement ou trimestriellement. A ce sujet, vous pouvez demander l’ACRE pour réduire vos frais. Vous allez également devoir obligatoirement ouvrir un compte en banque dédié à votre activité professionnelle.